Humankind Wellbeing
Formatrice à Chambéry
Humankind Wellbeing

Lien entre tous les symptômes

16 Jan 2022 Andréa Fernández Indulsky Micronutriments

 Lorsqu'on pratique la biologie nutritionnelle et fonctionnelle, il faut s'intéresser à la cause. Il y a suffisamment de "praticiens" qui traitent les symptômes et suffisamment de praticiens qui utilisent des protocoles pour tout faire. Or, la personne n'est ni un symptôme, ni un protocole.  

 

C'est-à-dire que la plupart des praticiens d'aujourd'hui sont des praticiens d'allopathie verte. Ils vont échanger un symptôme pour une plante ou un micronutriment. Comme cela, on n’est pas mieux que les professionnels travaillant sous faux déguisement pour l’industrie pharmaceutique. On ne traite pas une maladie, ni un symptôme. On traite une personne qui présente un déséquilibre physiologique et biochimique (voir psycho-émotionnel). On doit se distinguer des professionnels allopathes ainsi que de professionnels non qualifiés et traiter avec des conseils uniques et non trouvables en ligne sur Doctissimo ou je ne sais quel autre site internet.

C’est-à-dire : pas des produits miracles, pas de produits magiques ni régimes à la mode. Chaque prise en charge aura sa raison d’être conseillée , car chaque symptôme du patient est lié. Et c’est ainsi que dans notre académie nous vous apprenons à traiter la cause et à penser de façon arborescente et éthiopatogénique, vous allez apprendre à faire le lien entre une anémie, une dépression et le manque de sommeil chez une femme en âge de procréer.

Vous n’allez pas faire le travail qui font les allopathes en échangeant chaque symptôme présenté par cette femme par une plante ou un micronutriment. Au contraire, vous allez faire le lien entre sa carence en fer (peut être dû au fait qu’elle a encore ses règles et qu’elles sont toujours abondantes et le fait que sa dépression est tout à fait lié à sa carence en fer car le fer va activer le tryptophane en sérotonine (l’antidépresseur naturel) et que la sérotonine doit passer par un processus de méthylation pour se convertir en mélatonine et que ce processus de méthylation est le processus qui pourrait être derrière ses règles abondantes car les estrogènes doivent se méthyler pour être moins nocifs et ne pas provoquer des règles abondantes. Et si la méthylation de cette femme n’est pas efficace, elle pourrait donner vie aux enfants autistes ou faire des fausses couches à répétition et même souffrir d’une stérilité ? Est-ce que vous voyez ce que je veux dire ? 

 

Le métier en biologie nutritionnelle et fonctionnelle est un métier d’investigation continue. On ne s’arrête qu’au dernier « pourquoi ». C’est LA qu’on a trouvé la cause !

 

Je vous laisse réfléchir et je reviendrai vers vous avec d’autres exemples.

 


Articles similaires

Derniers articles

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.